Accueil
lundi 12 mai 2008 par Michèle Gilkinet
Edito de mai

...

 

Je dédie cette page à tous ceux qui aujourd’hui en ont marre de l’obsolescence organisée, de la course à l’accumulation matérielle aussi abjecte qu’inutile qui asservissent les peuples du Nord et contraignent ceux du Sud. A ceux qui sont dégoûtés de voir combien sous prétexte d’aider le Sud à s’en sortir, on tente d’y exporter nos vieux brols, nos vielles bagnoles et nos vielles pratiques ... alors qu’on sait que cela ne peut pas marcher.

Combien de temps laisserons-nous encore les choses aller dans le mur ?

Je laisse une page blanche car demain s’ouvre un autre monde : nous pourrons où le subir ou lui donner les contours de la solidarité. Et c’est bien de celle-ci dont je rêve car par delà les mots, par delà les prises de consciences, par delà notre raz le bol et nos inquiétudes, il y a l’envie, l’espoir, le bonheur d’expérimenter, d’inventer ensemble un monde nouveau.

Debout !

Michèle Gilkinet, présidente du GRAPPE