Accueil
vendredi 8 juin 2007 par Michèle Gilkinet
Edito de juin

Bilan des réponses des partis politiques aux 10 propositions du Grappe pour la prochaine législature.

 

A la suite de notre action "10 propositions pour amorcer le changement vers un monde vivable" (voir : http://grappebelgique.be/article.php3?id_article=410 ) nous vous devons un bilan, le voici :

Premier constat : aucun grand parti politique n’a jugé utile de retenir ne fut-ce qu’une seule de nos propositions comme priorité pour la prochaine législature. Pourtant c’était bien là le sens de notre démarche, nos 10 propositions étant toutes réalisables en une législature. Nous avons donc recherché quel(s) parti(s) étai(en)t d’accord de les porter dans un accord de majorité. La réponse est claire : aucun des grands n’a jugé nécessaire de nous suivre dans notre démarche ne fut-ce que partiellement. Seul un petit parti qui se présente pour la première fois aux élections dans l’arrondissement BXL-Hall-Vilvorde, à savoir le parti Vélorution/décroissance, nous a indiqué qu’il intégrait toutes nos priorités.

Deuxième constat : 3 « grands » partis nous ont fait parvenir une réponse détaillée à nos propositions ;

-  d’une part le MR, voir http://grappebelgique.be/article.php3?id_article=409

-  d’autre part Ecolo, voir http://grappebelgique.be/article.php3?id_article=433

-  Enfin le CDh qui nous a envoyé une réponse par courrier. Malheureusement pas sous format électronique. Nous ne sommes donc pas en mesure de vous en proposer la lecture par le biais du site.

L’analyse des réponses ainsi que leur comparaison est intéressante. Elle montre que si ces 3 partis connaissent assez bien les dossiers, aucun n’est d’accord avec toutes nos propositions. Si ce sont bien, comme nous le pensions, le CDh et le MR qui sont le plus en retrait avec elles, les réponses d’Ecolo sont néanmoins largement insuffisantes sur plusieurs points. Au vu des réponses, une alliance MR/Ecolo nous paraît particulièrement difficile si pas contreproductive pour l’Ecologie.

Troisième constat : Nous avons également reçu une réponse du VLD, du PS, du SPa et du parti communiste. Nous vous les livrons en bref avec un petit commentaire :

• Le premier Ministre nous a « félicité pour notre souci « d’un environnement plus propre » et indiqué qu’il ne partageait pas nos propositions ». C’est clair. Le VLD n’a rien compris à l’Ecologie et ne veut pas de nos propositions. Si comme les média l’indiquent le VLD « monte », comme on dit, dans une majorité avec le MR, on peut être quasi certain que nos propositions n’avanceront pas d’un iota.

• Le PS, a indiqué qu’il communiquerait nos propositions à son bureau d’étude pour les négociations à venir. Faut-il entendre, ce que nous croyons : « je ne me prononce pas mais fais semblant de le faire. » Nous vous laissons juge. Au minimum, il apparaît que la chose n’est pas mûre. Il est vrai que le PS est embarqué dans d’autres préoccupations.

• Le SPa nous a juste envoyé un accusé de réception.

• Le parti communiste nous a fait savoir que plusieurs de nos propositions rencontraient les leurs mais qu’il était difficile pour eux d’envisager un changement programmatique si près des élections. Nous apprécions donc l’évolution positive du parti mais restons sur notre faim ici aussi.

• Ni Groen, ni le CD&V ne nous ont envoyé de réponses. Pas même un accusé de réception. Sans doute parce que nous sommes francophones et donc pas leurs électeurs directs ? C’est oublier Bruxelles et sa périphérie notamment.

Conclusions

Aucun grand parti n’a répondu positivement à notre appel à donner un signal clair pour avancer le changement vers un monde vivable.

Tant la faiblesse de la plupart des réponses reçues que le refus de retenir ne fut-ce qu’une de nos priorités pour la législature à venir nous montrent qu’il y a donc encore un fameux bout de chemin à parcourir pour faire avancer les choses. On est loin, très loin du changement de cap nécessaire et espéré. Le signal demandé ne sera pas donné. Dommage pour l’Ecologie : la gravité de la situation n’a pas encore été appréciée à sa juste hauteur.

Nous devrons donc continuer notre travail. Il est bien loin d’être achevé. Si l’Ecologie est de plus en plus présente et pour cause dans les medias, le niveau politique n’en a encore que trop faiblement pris conscience. C’est malheureusement notre analyse.

Bon choix électoral

Michèle Gilkinet, Présidente du GRAPPE




1 Message