Publications externes > Communiqués reçus
dimanche 10 mars 2013 par Liévin
Ceci est un article externe qui ne reflète pas la position officielle du GRAPPE

Stop-Tihange, manif à Huy

 

ARRÊTEZ DE JOUER AUX APPRENTIS SORCIERS AVEC NOS VIES
LE CHAUDRON EST FÊLÉ !_ NE REDÉMARREZ PAS DOEL 3 ET TIHANGE 2 !

Rejoignez la manifestation ce dimanche 10 mars à 14h :
STOP TIHANGE

Venez/venons donc à Huy le 10 mars avec de quoi scander, chantez, jouer et rire, de quoi nous faire remarquer ! (une manif’, ça peut aussi être chouette).

- from devuyst marie on Vimeo.

Les scans complets des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, réalisés pour la première fois cet été, ont révélé des fissures mesurant jusqu’à 2,4 cm dans l’acier de ces cuves où le fluide sous pression est chauffé par les barres d’uranium. Certaines parties de ces deux cuves présentent jusqu’à quarante fissures par dm³... En cas d’incident (surchauffe, surpression, ...), cet acier fragilisé résistera-t-il ? S’il rompt, le liquide de refroidissement s’échappera, la pression baissera dans la cuve et plus rien ne pourra refroidir les barres d’uranium : la réaction nucléaire deviendra incontrôlable. Le groupe d’experts de l’agence de contrôle belge montre les plus fortes réticences à la remise en fonction de ces réacteurs. Les experts français estiment que les informations et analyses disponibles ne permettraient en tout cas pas le redémarrage des réacteurs en France. Juste avant de prendre sa retraite, fin 2012, l’ex-directeur de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, Willy De Roovere, a déclaré : « Il y a toujours un risque lié à l’énergie nucléaire. Et nous devons aussi nous demander si le risque est acceptable pour la société. Je pense qu’aujourd’hui il ne l’est plus. ». La direction a changé, l’analyse changera-t-elle aussi ?

ARRÊTEZ, COMME PRÉVU, TIHANGE 1 EN 2015 !
Les réacteurs nucléaires belges ont été conçus pour une durée de vie de 30 ans. Tihange 1 a été mis en fonction en 1975. Il aurait donc dû être démantelé en 2005… Il y a dix ans, le parlement belge votait la loi de sortie du nucléaire, sortie censée débuter par la fermeture des trois réacteurs les plus anciens (Doel 1 et 2, Thiange 1) en 2015. L’été passé, le gouvernement est revenu sur la décision, postposant la fermeture de Tihange 1 à 2025. 50 ans, c’est un âge qu’aucun gros réacteur n’a atteint dans le monde. C’est donc à une expérience grandeur nature que le gouvernement veut nous livrer.

CE 10 MARS, RAPPELONS-NOUS FUKUSHIMA !
Le risque zéro n’existe pas ! Pour les questions nucléaires, lorsque l’imprévu arrive, les conséquences sont dramatiques et irréparables. Fukushima en est un triste exemple. Rappelons-nous que là-bas la catastrophe continue : la radioactivité se disperse toujours, les cancers se développent ! Toute vie reste et restera impossible dans un rayon de 30km autour des ruines de la centrale.

À Tihange, des risques sont connus.
Vous n’êtes pas d’accord qu’on vous les fasse courir ?
Rejoignez la manifestation ce dimanche 10 mars à 14h :

STOP TIHANGE

Merci de faire passer le mot. Les affiches placées dans les lieux publics à Huy sont automatiquement enlevées...L’an dernier à la manifestation, 1000 personnes dont une majorité d’Allemands, également beaucoup de Hollandais. Heureusement, ils ont fait masse et reviennent cette année.
Habitant-e-s de la Belgique et voisin-e-s des centrales nucléaires, au plaisir de vous y voir aussi !