Publications externes > Lu pour vous
lundi 26 octobre 2009 par Michèle Gilkinet
Ceci est un article externe qui ne reflète pas la position officielle du GRAPPE

Une récession temporaire … ou la fin de la croissance

 
Une récession temporaire … ou la fin de la croissance

Ci-joint un article intéressant : Une récession temporaire … ou la fin de la croissance de Richard Heinberg - 13 août 2009

Source : Réseau Voltaire, www.voltairenet.org (Article original
paru sur Museletter - www.heinberg.wordpress.com , le blog de
l’auteur en août 2009, et traduit par Hervé Duval que nous remercions)

Richard Heinberg est un journaliste américain spécialiste des
questions énergétiques. Chercheur résident au Post Carbon
Institute (Californie). Éditeur de la Museletter. Dernier ouvrage
publié en français : Pétrole : la fête est finie !

Sur le même sujet voir également les études de ASPO Belgique (1) qui vont dans le même sens et plus particulièrement la Revue du Pic pétrolier n°4 éditée en août 2009 également. Extrait :

"Le scénario le plus probable concernant le franchissement du pic pétrolier – et les premières indications vont dans ce sens – est le scénario dit du plateau ondulant, qui se déroule selon ce qu’on pourrait appeler un cercle vicieux en trois actes :

1) Une hausse rapide du prix du pétrole due à une offre insuffisante et amplifiée par la spéculation entraîne des dégâts économiques et financiers.

2) Comme l’illustrent les crises asiatique de 1998, des valeurs technologiques de 2001, et économico-financière de 2009, un ralentissement économique ou une récession fait baisser la demande en pétrole. Ce faisant, le prix du pétrole diminue lui aussi, ce qui provoque l’annulation de nombreux projets énergétiques (pétroliers et renouvelables), soit parce que ces projets deviennent économiquement moins rentables, soit par manque de crédits pour les mettre en œuvre.

3) Une reprise économique et/ou un recul ponctuel des investissements énergétiques fait de nouveau s’entrechoquer les courbes d’offre et de demande en pétrole, dans le premier cas parce que la demande augmente, dans le second cas parce que l’offre finit par diminuer. Il en résulte une nouvelle flambée des prix du pétrole qui nous ramène au point 1). "

Vous trouverez cette revue de même qu’un descriptif plus détaillé du scénario dit du "plateau ondulant" ici :

http://www.aspo.be/index6.html


(1) ASPO Belgique est une association de chercheurs et professionnels intéressés par l’étude du pic du pétrole et du gaz et de ses conséquences pour l’Humanité. L’association fait partie d’un réseau mondial d’organisations affiliées à l’Association for the Study of Peak Oil and Gas (ASPO), qui fut fondée par Colin Campbell et Kjell Aleklett.